gestion d'images disques pour une salle de formation : Clonezilla

ClonezillaLes ordinateurs de nos salles de formation changent de main et de contexte toutes les semaines, il est donc important, à la fin de chaque session, de pouvoir les réinitialiser pour la formation suivante. Dans cet article, nous allons vous présenter Clonezilla, la solution open-source que nous avons sélectionné pour gérer notre parc. Au delà de l’application, nous verrons les choix nous avons opérés pour l’intégrer et faciliter la maintenance de notre parc.

Formation MS Office le lundi, examens Pearson le mercredi, TOEFL le samedi…voici une semaine type dans nos salles de formation. A chaque fois, les ordinateurs doivent être nettoyés et préparés pour la session suivante. Une installation manuelle sur un poste pourrait convenir mais comment faire lorsqu’il y en a quarante? Sans compter que lors de certaines formations le système peut être mis à rude épreuve. Plusieurs solutions permettent de gérer cette problématique.
Certains passeront par la virtualisation, nous avons décidé d’utiliser des images disques de nos ordinateurs, communément appelés Ghost (en référence à l’application développée et commercialisée par Symantec).

Après avoir utilisé une distribution appelée PING pendant plusieurs années, malheureusement plus maintenue depuis 2011, nous avons migré cette année vers Clonezilla, une solution complète open-source de sauvegarde / restauration de disques basée sur Linux.

Clonezilla permet de créer / restaurer ses sauvegardes par partitions ou disques entiers. La distribution standard consiste en un fichier iso à télécharger et à graver sur CD ou sur clé USB (avec tuxboot par exemple), il suffit ensuite de booter dessus. Elle sait gérer les sauvegardes sur disque local ou sur réseau et dispose de plein de petites options pour s’adapter à votre contexte.

Dans un monde parfait, les images disques sont stockées sur un serveur et distribuées par le réseau à l’ensemble des postes…mais bien sûr, nous ne vivons pas dans ce monde. Dés le départ, nous avons misé sur un réseau entièrement wifi dans nos locaux. Dans ces conditions, impossible de distribuer car 1) il faudrait que des drivers wifi soient  chargés à chaque fois, 2) la charge réseau serait telle sur le wifi qu’il faudrait plusieurs heures pour restaurer une seule image disque.

La solution, pour nous, a consisté à individualiser les images par poste et de les stocker en local sur le disque dur de chaque ordinateur. Dans cette configuration, une sauvegarde prends environ 30mn et une restauration entre 15 et 20mn, parfait pour la production.

Afin de limiter l’accès à ces images, chacun des postes dispose d’un partition linux en ext4, donc invisible sous Windows, cela évite les mauvaises manipulations par les stagiaires lors des formations.

Lorsque nous utilisions ping, nous avions pris le parti de graver des cd que nous avions laissé dans chaque poste. Il suffisait alors de demander à l’ordinateur de booter sur le lecteur de cd-rom (touche f12 chez nous). L’inconvenient de cette solution était le bruit géneré aléatoirement par le lecteur de cd qui dérangeait certains stagiaires. Du coup, on retrouvait parfois en fin de formation les cd hors des lecteurs, posés sur les tables ou pire.

Pour cette migration, nous avons décidé d’opter pour des clés usb pour nous libérer de ces inconvénients. L’ordre de boot de nos ordinateurs est donc maintenant USB / HD / CD. Il suffit de brancher la clé usb et de démarrer l’ordinateur pour initier une sauvegarde / restauration.

Voilà, pour finir ce premier article, il faut préciser que, par défaut, Clonezilla dispose d’un scenario qui pose de nombreuses questions avant de lancer une sauvegarde ou une restauration. Cela convient parfaitement pour une utilisation ponctuelle mais dans notre cas, ce scenario était plus que fastidieux. Nous avons donc personnalisé la distribution afin de proposer les 5 contextes les plus courants au démarrage, un click et c’est parti!

menu ClonezillaNous vous expliquerons comment faire cela dans notre prochain article.

 

Une réflexion au sujet de « gestion d'images disques pour une salle de formation : Clonezilla »

  1. Ping : De l’utilisation de Clonezilla » Roms BLOG

Laisser un commentaire